28/05/2009

Histoire d'O...(part II)

Tes mains ne sont pas inactives et lentement
Font sauter les boutons de mon corsage affriolant,
Elles caressent, expertes, la naissance des seins.
Tes deux pouces agiles aussi malins que coquins
M’amènent au comble de l’excitation des sens :
Je me lève, tu lis dans mes pensées freelance…
Vivement retournée, ma jupe est remontée,
Sur le barreau de chaise je pose un pied.
L’attente est un supplice, tu saisis mes hanches
Et lentement tu me pénètres, tu m’embranches.
Je me cambre pour encore mieux te recevoir
Aux rythmes de Marvin Gaye, c’est jubilatoire !
Tu manies bien ta baguette en vrai chef d’orchestre,
Agrippes mes seins lourds en habile ambidextre.
                  

-                    A l'aise et balèze en ton con, je contemple ton cul qui vibre dans le crescendo de l'extase. Je jette un oeil voyeur à ma queue: la voir ainsi s'engouffrer dans ta vulve offerte, toute gluante de l'exquis fruit défendu, redouble mes ardeurs. Ce faisant, je glisse ma dextérité sensuelle sur le bas de ton dos, caressant la chute des reins, où je te sens très réceptive. Puis, après avoir palpé ton galbe fessier, j'écarte ton intimité charnue, et je titille ton petit orifice de la main droite. Je m'immobilise un instant pour passer la gauche entre ta cuisse et ma bite en béton, puis je reprends mes va-et-vient de levrette à la verticale tout en te branlant le clit’ et en introduisant le majeur droit dans ton brûlant fion... je sens que ta défaillance est imminente.

   
L’onde de plaisir arrive du plus profond,
Je me voûte pour te recevoir dans mon girond ;
Plaquée contre toi les répliques se poursuivent
Je reviens sur terre, repue, admirative.
A ton tour de t’assoire, à moi de chevaucher :
J’enjambe ta queue dure de désir dressée,
Debout, te dominant, je défais un à un
Les boutons de ta chemise à deux petites mains.
Ta bouche gourmande excite mes mamelons,
Je caresse ton torse, murmure ton prénom ;
Dans un souffle digne du Siroco, abandon.
Avec une extrême douceur, tout en malice, 
Je descends alors m'empaler avec délice.
Tu saisis mes fesses, je chope ton visage,
Insinue ma langue dans ta bouche pas sage.
C'est le début d'un très long baiser cadencé
Par les mouvements de ma croupe envoûtée.
Envolée la musique, juste nos soupirs
Mon esprit est en apesanteur, il expire.
Fin du langoureux baiser sans cesser d'onduler
Je plonge dans ton regard radieux, basculé.
   

-                    Je me perds aussi dans ton regard émeraude; et j'empoigne tes fesses virilement, comme pour  me sauver d'une noyade dans la Mer de Petite Mort, où se baignent des anges alanguis de béatitude. Je veux garder le contrôle, et je m'immobilise en toi, afin de mieux ressentir tes contractions vaginales. Le sexe rude et fier, je savoure alors ton abandon, et l'idée me vient d'émoustiller encore ton insatiable libido en titillant ton clit', mais tu me demandes grâce, car la petite clé rose, plus sensible qu'un sismographe, convertit mes délicatesses en ondes électriques insupportables... et nous restons là, tantôt en pointillés de baisers, tantôt en langues fourrées, quelques instants hors du temps. Toi à califourchon sur mes cuisses bien fermes, et moi, lèvres gonflées par tes succions...car tu aimes sucer, et pas que ma queue.

 A suivre...

Edouard & Golden Lady

  

decoration

00:59 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour les, coms réguliers.
Quelle verve bien ferme et de taille !
A faire baver d'envie et d'excitation...:-)
Bonne fin d'après-midi, bizzzz

Écrit par : edouard | 28/05/2009

Chers partenaires, quelle mystérieuse apparition au moment où la détente m'est nécessaire!
Merci!

Écrit par : zabou | 28/05/2009

Ouf, J'en suis toute en sueur ;-)
C'est "chaud" de vous lire et, tellement agréable...
Ca donne certaines idées non déplaisante ;-)
Bonne soirée et, à bientôt.
Pam

Écrit par : Pamela | 28/05/2009

Bonjour Je découvre, j'aime cette sensualité, vivement la suite.

Amitiés
Marie

Écrit par : Marie | 29/05/2009

J'ai la tête qui me tourne Tout n'est que langueur et sensualité :)

Écrit par : Manureva | 29/05/2009

hello merci Golden Lady (et Edgar biensur!)

Écrit par : Zab | 29/05/2009

;O) Merci de ton passage et du petit mot...
Je ne suis absolument pas douée pour l'écriture...
Mais le pinceau et la photo sont deux des mes passions entre autres.
Je passerai plus longtemps pour te lire.
Bon w.e. à toi.

Écrit par : flo | 29/05/2009

Les commentaires sont fermés.