09/06/2009

Confessions

decoration

Par tous les seins et queues de l’enfer, ton libertinage parfois m’exaspère… Mythe ou réalité, je veux séance tenante détails appropriés, il est temps de confesser tes pensées interdites, tes fantasmes de fourre bite… Et n’ai crainte de mes chastes oreilles, elles sont toutes en éveil, pour des aveux sans mièvrerie de tes extases aux paradis…

 

J'avoue penchants
De troglodyte
Pour trous béants
Et antres à bites.
 
J'ouvre chaque matin
Une armoire à glace
Championne du patin
Pour glisseur de glace
 
Elle me promet
De fondre pour moi
Quand j'intromets
Trêve de blablas
 
Peu m'importe
Qu'elle soit balèze
Maigre ou forte
Pourvu qu'elle baise
 
Le soir une friande
Astrologue de mes deux
S'envoie dans la grande
Ourse avec ma queue
 
Elle joue aux étoiles
Du sexe olympique
Ses trous noirs exhalent
Une aise angélique
 
Elle veut que j'empalle
En seigneur phallique
Sa chatte est au poil
Jamais je n'abdique
 
Parfois dragueur
De triste mine
J'embaume les coeurs
Avec ma pine
 
Je leur fais voir
A tours de rôle
Mon gros braquemart
C'est vachement drôle
 
Elles se régalent
Et s'illuminent
Quand je déballe
ma rose praline
 
Pierre qui roule
Des mécaniques
N'est pas si cool
Avec sa trique
 
C'est un vieux pote
Au poteau morne
Car sa cocotte
le coiffe de cornes
 
Je m'envoie cette mante
Religieuse incrédule
Face aux performantes
Raideurs du majuscule
 
Elle me soupçonne
Repue patraque
D'user de tonnes
D'aphrodisiaques
 
Un jour béni viendra
Où la plus jolie mante
D'envies Pétillante
Et bouffe-queue sans malice
M'accordera l'agrément
D'enfiler en amant
L'anneau du sacrifice

 

Et bien vas donc épingler tes mantes tant escomptées… et si tu cherches d’autres anneaux, que celui que je t’ai offert, tu reviendras bien assez vite, car le mien est sur orbite. Abreuve-toi à leur mirage le temps d’un pèlerinage, collectionne perles en toc à la hussard, ternes coquilles allume-cigare… Je t’attendrai le cul en marge,  sans déborder, sans emballage… Blasé tu reprendras le chemin, de mes espaces saturniens,  je te réserve bien des supplices, je deviendrai dominatrice, pour t’ébaudir d’infinis plaisirs et à jamais te retenir.


Edouard et Golden Lady

 none

 

19:43 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

bonsoir tres belles photos a se damner avec extase au paradis
gros bisous

Écrit par : andre | 09/06/2009

et bien! que voilà un de tes nouveaux blogs d'un autre style! Suis pas douée pour donner mon avis sur ce style d'écriture que ce soit ici ou sur tes autres blogs, mais je trouve modestement que tes écrits sont très bien...écrit (ben oui :) ) et les photos qui accompagnent ici sont très plaisantes...le tout forme quelque chose de bien réussi...Bravo à toi et à Golden Lady

Pat.

Écrit par : pat | 09/06/2009

Bonjour C'est toujours aussi régalant, magniques écrits..
Bisous

Marie

Écrit par : Marie | 10/06/2009

Bonjour Golden Paradis Avec tout ça,nous sommes vite au Paradis,
et à faire danner un saint...
Bonne journée,sous un magnifique
soleil sur ma Provence,
bisous à toi,Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 10/06/2009

Quelle crudité dans le langage de cet Edouard ! Mais c'est l'humour qui le sauve. Quand tu prends la prose, on te photographie les yeux écarquillés, Golden Lady.

Écrit par : Edouard | 10/06/2009

J'aime l'effet calligramme, le texte penché au début, pour souligner ces penchants libertins.

Écrit par : Edouard | 10/06/2009

Bonsoir Je pensais que fleursmusicolore et toi ... n'étiez qu'un seul personnage, Zut me suis trompée.
J'aime cette esprit libertin
Bisous
Marie

Écrit par : Marie | 10/06/2009

ce mec en a de la chance s'il prend des vacances, je veux bien assurer l'intérim

Écrit par : Marc G. | 11/06/2009

Bonjour Golden Lady Je viens en ce jeudi,
te souhaiter un bon appétit,
et de passer une bonne aprés-midi,
gros bisous de Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 11/06/2009

Plaisir de fureter dans les archives...

Écrit par : l'apprentie | 17/07/2009

Les commentaires sont fermés.